Louis Schweitzer, Commissaire général à l’Investissement


Bruno Fauvel, Vice-président du CESER délégué à l’environnement | Didier Colin, chef de projet Venteea ERDF

Les énergies renouvelables sont des sources d’énergie primaires dont le renouvellement naturel est suffisamment rapide pour qu’elles puissent être considérées comme inépuisables à l’échelle de temps humaine. Le bilan carbone des énergies renouvelables est par conséquent très faible et elles représentent un atout pour la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique (contrairement aux énergies fossiles).

Energies renouvelables et évolution de notre société
Les énergies renouvelables peuvent être divisées en 6 catégories principales : l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique, l’énergie de la géothermie, l’énergie de la biomasse, les énergies marines. A noter que le soleil est la principale source des différentes formes d’énergies renouvelables.

Energies renouvelables et évolution de notre société
En France, nous disposons aujourd’hui d’une bonne qualité énergétique permettant de disposer de l’électricité sans interruption. Pour répondre à ce besoin, le système électrique s’est organisé durant les 30 glorieuses à partir de moyens de production centralisés de forte puissance, essentiellement basés sur les énergies fossiles.
Le développement récent et rapide des installations de production d’électricité renouvelable et leur bonne insertion dans le système électrique font partie des enjeux important de notre société. Les nombreuses formes d’énergies renouvelables permettent aujourd’hui de participer à la lutte contre l’effet de serre et de limiter les rejets de CO2 dans l’atmosphère.
Ce phénomène introduit également une rupture dans l’histoire de l’infrastructure électrique car les réseaux initialement destinés à la distribution d’électricité sont interrogés pour accueillir au mieux ces énergies renouvelables.

Des difficultés techniques à prendre en compte
Le développement des énergies renouvelables soulève des difficultés techniques. En effet, l’une des caractéristiques des énergies renouvelables est d’être à la fois intermittentes et aléatoires. La capacité d’innovation des pays qui développent les énergies renouvelables est donc primordiale. La question du stockage de l’énergie ou encore des smart grid (réseau de distribution d’électricité « intelligent ») constituent ainsi des ruptures technologiques mises en place pour atteindre nos ambitions.

Merci de votre contribution.

Quelques questions :

  • Quelle est la part de l’énergie renouvelable dans la production d’électricité Française ?
  • L’hydrogène est elle l’énergie du futur ?
  • Les énergies renouvelables, freins ou alliés du développement économique ?
  • En tant qu’individu, que puis-je faire pour développer les énergies renouvelables ?

Pour aller plus loin :
La Transition écologique, une réforme en profondeur et sur le long terme, Ceser Champagne-Ardenne, mai 2015
Mix électrique 100% renouvelable ? Analyses et optimisations - Un travail d’exploration des limites du développement des énergies renouvelables dans le mix électrique métropolitain à un horizon 2050. ADEME, oct. 2015
Syndicat des Energies Renouvelables (SER)
Association des distributeurs d’Electricité en France (ADEeF)
ERDF
Réseau de Transport d’Electricité (RTE)
Ministère du Développement durable